L’immobilier est un secteur très important de l’économie en France. Que l’on soit un propriétaire vendant son bien immobilier, un locataire à la recherche d’un appartement ou d’une maison, un investisseur dans le domaine, ou encore un entrepreneur, il est important de savoir quelles sont les tendances dans le secteur de l’immobilier.

Tout comme l’année 2019, l’année 2020 ne manquera pas de nous surprendre par ses nouvelles réformes en matière immobilière ou encore par les nouveaux modes de construction adoptés par plusieurs architectes et propriétaires. Quelles sont donc les tendances dans le secteur de l’immobilier pour l’année 2020 ?

La suppression de la taxe d’habitation à partir de 2020

À partir de 2020, la taxe d’habitation est supprimée pour 80 % des foyers français. Cette mesure ne s’applique qu’aux résidences principales des propriétaires et locataires concernés. D’abord annoncée par le Premier ministre Edouard Philippe en juin 2019, cette réforme a ensuite été publiée dans le Journal Officiel du 29 décembre 2020 et ressort de la loi de finances pour 2020.

Pour être concerné par cette réforme, il faut se retrouver dans l’une des situations suivantes :

  • avoir plus de 60 ans ou être veuf et ne pas avoir été soumis à l’IFI l’année précédente,
  • être bénéficiaire de l’ASI ou de l’Aspa,
  • être bénéficiaire de l’AHH ou être handicapé,
  • résider tout seul dans son logement,
  • habiter avec son partenaire de pacs ou son conjoint,
  • habiter avec des personnes à charge pour le calcul d’impôt sur le revenu,
  • habiter avec des personnes bénéficiaires de l’ASI ou de l’Aspa.

En dehors de ces différentes conditions, il ne faudrait pas avoir un revenu fiscal de référence de 2019 dépassant un certain seuil. C’est ainsi que par exemple un individu dont le quotient familial est de 1 part, le seuil à ne pas dépasser pour bénéficier d’une exonération totale de la taxe sur l’habitation est de 27 706 euros. Et pour un individu dont le quotient familial est de 3,5 parts, le seuil à ne pas dépasser est de 62 595 euros.

En principe, si l’on a de faibles revenus, on est automatiquement exonéré de taxe sur l’habitation à partir de 2020. Si toutefois on est toujours imposé, il est possible de contacter le centre des finances publiques de la commune dans laquelle on réside. Les maisons d’hôtes et les gîtes ruraux sont également exonérés de taxe sur l’habitation. Mais, cela n’est possible que s’ils sont implantés dans les « zones de revitalisation rurale ».

Vers une hausse des prix de l’immobilier en 2020

Tout comme en 2019, les prix des logements connaîtront une augmentation considérable. Principalement, c’est dans les grandes villes qu’une hausse de prix sera observée, car elles sont très prisées par les personnes à la recherche de biens immobiliers. Alors, si vous comptez devenir propriétaire en 2020, ceci est probablement une mauvaise nouvelle !

Selon l’estimation du réseau Orpi (disposant de 1250 agences immobilières en France), les prix augmenteront de 1,5 %. Le réseau Laforêt (700 agences environ), fait état d’une hausse de 3.2 %. Et le réseau L’Adresse (335 agences) annonce une hausse de prix de 3 %.

La véritable raison de cette augmentation de prix dans le secteur de l’immobilier est que l’offre de logement est en baisse et que les constructions sont au ralenti depuis quelques années. La demande reste bien supérieure à l’offre et cette tendance ne devrait pas s’inverser puisque les taux d’intérêt proposés par les banques en cas crédit sont très favorables.

En effet, étant donné qu’en France, la plupart des investissements immobiliers sont financés par les banques, grâce aux crédits, les futurs propriétaires n’hésitent pas à prendre un crédit pour se loger rapidement. Or, les taux de remboursement de ses crédits étant de plus en plus favorables, le nombre d’acheteurs potentiels peut rapidement augmenter, tandis que le nombre de biens disponibles sur le marché reste beaucoup trop bas.

Toutefois, les zones rurales ne sont pas concernées par cette augmentation de prix en 2020, car très peu de personnes recherchent des biens dans ces zones et les maisons peuvent y rester plusieurs mois sans être vendues.

Le nouveau style de logement en 2020

De plus en plus d’architectes et de propriétaires se tournent vers les logements écologiques, construits avec des matières naturelles telles que la pierre, la terre cuite ou le bois. Qu’il s’agisse d’un bien immobilier neuf ou ayant fait l’objet de travaux de rénovation, en 2020, on mise sur l’économie d’énergie, et l’utilisation de matières nobles d’origine naturelle.

De nombreux bâtiments plus respectueux de l’environnement et offrant un meilleur confort de vie devraient voir le jour en 2020. Grâce à l’utilisation de systèmes d’isolation plus performants, de matériels à faible consommation énergétique, de systèmes de ventilation à double flux, de panneaux solaires thermiques, de ballons thermodynamiques, la consommation énergétique de chaque logement devrait considérablement être réduite. En plus d’offrir un toit où se loger, ce type de construction suggère un mode de vie différent de celui que l’on a toujours connu.

Voilà donc pour ce qui est des tendances qui s’annoncent dans le domaine de l’immobilier en ce début de l’année 2020. Pour investir dans ce secteur, il est important de bien faire ses analyses.