Acquérir le foncier est un gage de sécurité, mais aussi de stabilité. L’aménagement foncier a pour objectif de centrer sur la restructuration des parcelles agricoles, forestières, rurales ou urbaines en vue d’améliorer les conditions d’exploitation. Des outils et des fiches pratiques ont été mis en place pour renseigner sur les coûts fonciers, voire les limiter dans les projets d’aménagement.

Les opérations d’aménagement et de construction

Les stratégies d’intervention dans le domaine de la construction se sont multipliées ces dernières années, découvrez ici l’expert Foncier construction. Elles offrent aux bailleurs sociaux des opportunités pour faciliter les étapes d’un projet d’aménagement et de construction de logement. Le foncier et son coût jouent un rôle déterminant dans le modèle économique et la pérennité du projet. En effet, une hausse du prix foncier aura une répercussion sur les prix du logement. En pratique, dans une opération de rénovation urbaine, le foncier est réparti entre différents types de propriétaires : collectivité locale, bailleur privé ou public, copropriété, etc. Les collectivités territoriales de France doivent alors mettre en œuvre des outils permettant de limiter le coût des opérations d’aménagements fonciers et construction.

Conception durable et respectueuse de l’environnement

L’objectif général de la restructuration foncière est d’intégrer le nouveau bâti à l’environnement et de permettre son évolution ultérieure. Vivre entre la nature et la ville dans un cadre idyllique et respectueux de l’environnement est tout à fait possible. Des matériaux de plus en plus écologiques permettent un souffle vers l’urbanisme écologique. Cette tendance ne cesse d’évoluer vers une réduction des consommations énergétiques et l’utilisation d’énergie renouvelable. Mais également dans la réduction des consommations d’eau, par exemple, les eaux pluviales sont récupérées et utilisées pour arroser les espaces verts du quartier ou nettoyer la voie publique. Celle-ci correspond à l’obtention d’un label écoquartier. Un défi qui nécessite une maîtrise juridique du code des marchés publics, mais aussi l’intégration des règles environnementales adaptées.