À l’heure où la crise économique touche durement de nombreux foyers de l’Hexagone, un secteur a pourtant le vent en poupe : l’épargne financière. Si depuis plusieurs années, des solutions ont vu le jour pour optimiser cette pratique, une variante semble se détacher : l’épargne immobilière. Avec des résultats particulièrement positifs, l’épargne immobilière est plébiscitée par le public. Cependant, se lancer dans ce type de pratique exige de respecter plusieurs pré-requis. Focus sur les astuces pour optimiser son épargne immobilière en toute sérénité.

Utiliser les SCPI

À moins d’être un expert en immobilier, le terme SCPI ne vous dit rien. Pour votre information, une SCPI est une Société Civile de Placement Immobilier. Une sorte de placement collectif avec un seul paramètre invariable : l’immobilier. Apparue dans les années 70, cette pratique s’est véritablement démocratisée dans les années 2000. Au point de devenir une référence incontournable. Vu le marché porteur, plusieurs entreprises ont vu le jour pour conseiller les investisseurs sur les valeurs à suivre. Dans cette optique, la SCPI Alderan se présente comme un vrai placement intelligent. Avec un prix de départ estimé à 610 euros, le fameux taux de rendement est estimé à… 6 %. Faites le calcul…

Contacter des experts

Si cela peut paraître évident, on préfère le mentionner d’entrée de jeu. Se lancer dans une SCPI exige de s’entourer. Voilà pourquoi on ne saurait que trop vous recommander de contacter des experts du secteur. En dépit de certaines idées reçues, le prix à débourser pour s’assurer les services de ces pros est loin d’être exorbitant. Un rapide coup d’œil sur les tarifs du secteur permet de saisir qu’il est en pleine expansion. Conséquence, les prix sont à la baisse. Enfin, pour éviter les mauvaises surprises on attire votre attention sur l’intérêt de parcourir les avis des anciens clients. On est jamais trop prudent. Surtout en matière d’investissement financier.