L’immobilier est un secteur porteur d’avenir. C’est pour cela que les investissements y sont de plus en plus fréquents. Toutefois, il faudrait choisir avec soin la localisation du bien immobilier avant de conclure son investissement. Dès lors, l’Île-de-France et, en particulier, Paris offre de multiples opportunités. Acheter ou vendre un bien immobilier à Paris est un choix judicieux si l’on sait s’y prendre.

Achat immobilier neuf en Île-de-France

Acheter un bien immobilier neuf en Île-de-France requiert de la patience. En effet, il faut compter en moyenne un délai d’un an et demi à deux ans entre le contrat de vente en l’état futur d’achèvement (VEFA) et le jour de remise des clés de son nouvel appartement ou de sa résidence neuve. Toutefois, avec l’intervention d’un promoteur immobilier à Paris, la procédure est beaucoup plus facile.

Cela étant, la prise en compte de certains paramètres reste tout de même indispensable pour un investissement dans l’immobilier neuf à Paris. Il faut par exemple considérer la fréquence de commercialisation du programme de logements effectif en Île-de-France. En plus de cela, des visites sur place s’imposent afin de se faire une idée de la correspondance entre la maquette présentée et la réalité du terrain.

En faisant preuve d’un esprit d’analyse, il ressort en général qu’un immobilier neuf localisé à proximité de réseaux de transports, de commerces ou encore d’écoles constitue un gage d’assurance. Il est dès lors possible de s’intéresser aux différents avantages immobiliers.

Les avantages immobiliers

En dépit des contraintes, acheter de l’immobilier neuf présente des avantages aussi bien au niveau légal que fiscal. En premier lieu, par rapport à l’immobilier ancien, le neuf dispose de droits de mutation moins élevés. En effet, il y a une correspondance entre 3 à 4 % du prix de vente dans l’immobilier neuf contre en moyenne 7% à 8 % chez l’ancien.

En second lieu, de nombreux avantages fiscaux sont effectifs dans le cadre d’un investissement locatif. Les baisses d’impôt varient de 12% à 21 % sur le prix du bien avec la possibilité de location à ses ascendants ou à ses descendants. Il existe aussi un échéancier déterminé de paiement qui peut aller jusqu’à l’achèvement du chantier.

Par ailleurs, la taxe foncière est exonérée dans plusieurs communes. Cela n’est valable que deux ans après la fin des travaux. Il est aussi possible de bénéficier d’une réduction de TVA oscillant entre 5,5 % et 7 % au lieu de 20 %. Cet avantage est effectif si la résidence principale se trouve dans une « zone ANRU », c’est-à-dire dans un quartier pris en charge par une convention de rénovation.

Investir en Île-de-France dans l’immobilier

Pour une acquisition dans le neuf, investir en Île-de-France est une excellente option. Fort du dynamisme économique et de la popularité de Paris, les investisseurs immobiliers feront assurément de bonnes affaires. Vous n’avez qu’un pas à poser : cliquez ici pour acquérir un immobilier neuf de qualité dans cette région.

Par ailleurs, la ville de Lyon demeure aussi une destination de choix. En effet, elle est non seulement la deuxième destination touristique de France, mais elle est surtout le foyer de nombreux investisseurs dans l’immobilier. Elle est une bonne alternative à l’investissement dans immobilier, si vous n’arrivez pas à trouver un appartement à Paris.

Enfin, il est recommandé de ne pas se focaliser sur des programmes destinés exclusivement aux investisseurs en raison d’une affluence trop importante. Il faut plutôt considérer les calculs de rentabilité.