Généralement, c’est pour fuir le quotidien que l’on pense acquérir une résidence secondaire. Avoir son propre lieu de vacances est un investissement qui peut s’avérer rentable, notamment lorsque le propriétaire désire en faire un investissement locatif. Peu importe les raisons, pour faire de votre lieu de résidence secondaire un investissement fructueux, il est nécessaire de prendre le temps de bien choisir le lieu en fonction des besoins de l’acheteur, mais aussi de ses moyens.

En France, l’achat d’une seconde maison est très courant. Que l’acheteur soit français ou étranger, il y a toujours plus de résidences de vacances enregistrées en France. D’ailleurs, on peut en compter trois millions à travers le pays. Ce dernier est même placé en tête du marché. Mais quelles sont les raisons expliquant cette croissance ?

Résidences secondaires, pourquoi la France ?

La France, avec son histoire, sa culture et la beauté de ses paysages et connue pour être une destination touristique à forte influence. Toutefois, cela ne suffit pas à expliquer cette progression d’achat des résidences secondaires dans le pays.

La première raison qui peut expliquer cette hausse est la crise économique de 2008. Celle-ci a causé une forte baisse de la demande et par conséquent, un brutal déclin des prix. C’est ce qui explique cet acharnement sur les propriétés françaises, étant donné la valeur du pays sur le plan touristique.

Sept ans plus tard, soit en 2015, la situation économique dans le monde en général, et en France en particulier, a été équilibrée. Toutefois, les prix n’ont pas connu de métamorphose ou de grands changements. Cela s’explique par la négligence ayant touché les résidences en périphérie ainsi que par l’augmentation des échéances de paiement.

Une autre donnée peut être assemblée aux précédentes. Il s’agit de la diminution des taux de crédit en 2016, bien qu’en principe, aucune aide financière ne soit fournie aux potentiels acquéreurs. Toutefois, cette diminution permet aux particuliers d’avoir les moyens d’acquérir des propriétés secondaires.

Qu’en est-il de la taxe d’habitation des résidences secondaires et les plus-values ?

Bien que la taxe d’habitation soit due au mois de novembre, certains logements font l’exception. Leur taxe n’est encaissée qu’au mois de décembre. Normalement, celle-ci est basée sur la valeur locative du logement.

Lorsqu’il s’agit d’une résidence secondaire, la taxe est bien plus élevée et ce, en raison de la valeur pécuniaire de ce type de bien immobilier qui est en principe plus coûteux que les résidences principales.

Il faut savoir aussi qu’avant la loi de finance de 2012, la vente d’une résidence secondaire était totalement exonérée d’impôt sur les plus-values immobilières dans le cas où le logement avait été habité au moins 15 ans.

Suite à cette loi, en faisant des plus-values de plus 50 000 euros sur les résidences secondaires, vous êtes obligé de payer une surtaxe, allant jusqu’à 6% du gain.

Toutefois, les propriétaires de logements occasionnels ont la possibilité d’être exonérés dans le cas où la plus-value sert à l’achat d’une résidence principale.