Créé en 1966, comptant de nos jours plus de 6.000 collaborateurs et 1.200 agences en France, avec près de 40.000 transactions par an, l’Organisation Régionale des Professionnels de l’Immobilier (Orpi) est le premier réseau d’agences immobilières en France.

Orpi, du haut de ses 50 ans d’expérience, offre ses compétences et services dans tous les domaines et métiers relatifs à l’immobilier : transaction, location saisonnière et annuelle, gestion locative, syndic de copropriété, biens de prestige, commerce et entreprise.

L’agence immobilière Orpi est très connue, mais elle s’est, malencontreusement, fait tristement remarquer sur les réseaux sociaux par sa pub incomprise.

La pub Orpi mal vue et mal comprise

Orpi, suite au lancement de sa nouvelle compagne de pub, qui dit se vouloir « décalée », a vu l’un de ses spots publicitaires très fortement critiqué pour son contenu.

Effectivement, la pub mettait en scène Elsa, une femme identifiée comme féministe, changeant la roue de sa voiture après avoir subi une crevaison, lorsqu’arrive Farid, un homme désireux de lui venir en aide. Or, Elsa, féministe qu’elle est, affirme ne pas avoir besoin de l’aide d’un homme pour effectuer la tâche qui lui incombe et que, de façon générale, les hommes devaient abandonner cette idée selon laquelle les femmes sont toujours en attente de leur aide. Toujours selon elle, les femmes sont indépendantes, fortes, plus intelligentes et capables d’accomplir n’importe quel travail au même titre que les hommes. Ainsi, Elsa refuse poliment l’aide de Farid. Or, ce dernier possède un appartement qu’il désire mettre en location et qui aurait parfaitement convenu à Elsa.

Le message que la pub souhaitait transmettre, était qu’il est possible de rencontrer son futur locataire plus simplement grâce à Orpi et donc, pas besoin d’attendre et de tomber sur des étrangers aux comportements et idéaux inconnus. Ce message-là n’a pas pu être compris.

L’indignation des féministes et internautes

Cette pub d’Orpi a créé le buzz et enflammé les internautes, hommes, femmes et notamment les féministes. Les commentaires affluèrent sur le net critiquant ladite publicité, la qualité de la vidéo, l’absurdité des propos employés traitant Opri de sexiste voire même de raciste.

Certains s’interrogeaient sur le rapport même qu’il y avait entre la vidéo et Orpi, critiquant également la créativité de ceux qui ont conçu le spot publicitaire, tandis que d’autres réclamaient carrément la suppression de la pub.

Les explications d’Orpi

Après la lecture des vives critiques, Orpi et Les Gaulois, l’agence publicitaire à l’origine de la publicité, s’expliquèrent en disant que le spot s’inscrivait dans une campagne de dix vidéos qui s’appuient sur les clichés et les stéréotypes et qu’il ne s’agissait nullement d’offenser qui que ce soit. Ils désiraient juste faire remarquer que, sans Orpi, certaines personnes ne se rencontreraient jamais.

Suite aux reproches et manifestations sur les réseaux, la pub en question fut supprimée, car selon les responsables, elle ne représentait pas l’image et l’esprit d’Orpi.