Contrairement aux idées reçues, être propriétaire de sa résidence principale n’est pas toujours la solution la plus avantageuse d’un point de vue purement financier. Avec des prix en hausse, les remboursements d’un crédit immobilier sont toujours plus élevés, et dépassent la plupart du temps le montant d’un loyer. Il est même parfois plus avantageux d’être locataire et de placer son argent, plutôt que de vouloir acheter à tout prix.

La location : une solution pour faire des économies

A Paris, le prix du mètre carré a connu une hausse sans précédent ces dernières années : une augmentation bien supérieure à la hausse des loyers. D’un point de vue purement financier, il est souvent plus intéressant d’être locataire que propriétaire : chaque mois, le montant du loyer est largement inférieur au montant du remboursement d’un emprunt immobilier pour un bien similaire. N’hésitez pas à effectuer une simulation !

Mais si vous avez un projet d’achat à moyen ou long terme, ne pensez pas que l’économie ainsi réalisée vous permettra de partir vous dorer la pilule au soleil : plutôt que de dépenser cet argent, il convient de le placer, afin de le faire fructifier et le valoriser. De nombreuses possibilités s’offrent à vous : placement sur un compte épargne, contrat d’assurance-vie… Ces placements sont sans risques : votre capital est protégé. En revanche, ils imposent une épargne mensuelle lourde.

L’investissement locatif

Plutôt que de simplement placer votre argent dans des produits financiers, vous avez la possibilité de le valoriser grâce à des investissements locatifs. En achetant un bien dans le but de le louer, vous financez votre patrimoine avec les loyers reçus chaque mois de vos locataires. Vous pouvez également bénéficier de nombreux avantages fiscaux, notamment en déduisant sur les intérêts d’emprunts, en louant votre bien meublé ou en investissant dans un logement neuf défiscalisé. Pour en savoir plus sur les avantages fiscaux liés à l’investissement locatif, n’hésitez pas à consulter régulièrement notre site LocaMarseille.com.

Cas pratique

Un de mes clients a récemment fait appel à moi pour déterminer s’il était plus avantageux pour lui de rester locataire ou de s’acheter un appartement à Paris.

Locataire d’un superbe appartement de 78m2, il verse chaque mois un loyer de 2 100 € (charges comprises), pour un bien dont la valeur est estimée à 809 000 € (en comptant 35 000 € de travaux et les frais de notaire). Il possède également 100 000 €, placés sur un compte épargne.

En utilisant le simulateur, je lui ai expliqué que s’il souhaitait absolument devenir propriétaire, tout en réalisant une opération rentable, il devrait investir dans un bien d’une valeur inférieure à 600 000 € (travaux compris) et le revendre au minimum dans les 10 ans avec une plus-value d’au moins 15 %. Une telle opération nécessiterait une baisse de standing (appartement plus petit ou quartier moins recherché) avec un remboursement d’emprunt près de 2 fois supérieur au montant du loyer actuel (3 767 € / mois pendant 25 ans).

Sur mes conseils, mon client a décidé de rester locataire, mais de valoriser son patrimoine par des investissements locatifs. Il a alors acheté un bien défiscalisé à Toulouse (d’une valeur de 160 000 €, avec une épargne nécessaire de sa part de 150 €/mois sur 15 ans) et un petit appartement parisien qu’il loue en meublé de courte durée à une clientèle étrangère de passage (un bien d’un montant de 375 000 €, avec une épargne nécessaire mensuelle de 100 €). Enfin si mon client réalise encore un investissement dans un autre bien similaire, il bénéficiera d’un patrimoine supérieur au montant de son appartement actuel, pour une épargne mensuelle moins élevée…